Chambres et table d'hôtes de charme en Cévennes dans le Gard près d'Alès

Promenade dans la Châtaigneraie

La châtaigne était, en Cèvennes,  beaucoup plus qu'une production agricole, elle était la base d'une véritable civilisation, d'un mode de vie qui a disparu au début du XXème siècle. Au fil d'une promenade autour du mas, en observant les éléments du paysage et les aménagements, nous tenterons de comprendre comment fonctionnait cette vie qui s'organisait autour du châtaignier, comment  elle a disparu, et quelles sont les perspectives pour  ce fruit un peu oublié.

Le châtaignier est un arbre "culturel",  lié au travail de l'homme. La châtaigneraie, fruit d'un travail colossal a marqué de son empreinte les paysages et les hommes de cette région. On ne peut comprendre les Cévennes, sans s'intéresser à cet arbre qui fût longtemps le "Maître des terroirs".

Bayssac entouré de ses chataigniers dans les Cevennes

La réhabilitation de la châtaigneraie en Cévennes

Nous nous faisons un plaisir d'organisateur desvisites guidées de la châtaigneraie traditionnelleen cours de rénovation. On peut y voir des arbres pluri-centenaires ou de jeunes arbres récemment greffés avec des variétés différentes.

Les étapes de ce parcours: La Mazière, Le Rucher, La Clède, La Châtaigneraie greffée.

 


 

debutchat


 

Nous proposons à la vente des produits et des spécialités à base de châtaignes issus des producteurs de la Vallée. Il est possible de venir, en saison, faire son propre ramassage de châtaignes et de marrons et d'y confectionner de délicieuses confitures !

La Mazière, châtaigneraie soignée en Cévennes


La  Mazière est la partie la plus soignée de la châtaigneraie, celle qui entoure le mas. On y cultive les variétés les plus précieuses comme le Marron Dauphine (voir liste des variétés), les variétés précoces, pour ne pas les manquer telle la Figarette. Nous parlons de culture,  et c'est là c'est un point essentiel, la châtaigneraie est un verger et non un boisement naturel. La châtaigneraie à fruits à nécessite des soins et un entretien régulier pour se pérenniser.

Taille  culture châtaignier  châtaigneraie Cévennes

Pendent les vingt ou trente premières années de la vie des arbres,  une culture était souvent pratiquée sous les châtaigniers, du seigle par exemple. Les témoignages divergent mais  il semble que cette technique était favorable aux arbres comme aux cultures tant que les arbres ne formaient pas un couvert trop épais, peut être à cause du travail du sol et de la fumure.

L'aspier ou rucher des Cévennes

 Le rucher ou aspiier est un des éléments essentiels du mas cévenol. Longtemps la seule source de sucre (il faut se  rappeler que la confiture est récente et, plutôt de tradition bourgeoise). Le rucher pouvait aussi être une source de revenu.

 Les ruches traditionnelles ou bruscs sont en châtaignier (un tronc creusé à la gouge) recouverte d'une grosse lauze ronde (une pierre en schiste de plaque). Deux axes de bois permettaient aux abeilles d'y accrocher leur essaim. Ce dispositif simple donne naissance à ces silhouettes de champignons de bois qui symbolisent si souvent les Cévennes.

rucher_visite 

Le rucher pouvait contenir plus de 120 ruches.


Certes les rendements les étaient bien plus faibles que dans les cadres  cadres  (5 kg de miel pur bruscs pour les 20 à 25 pour les cadres ...) Mais certains continuent cette tradition et je dois reconnaître que le miel de châtaignier  provenant de ces bruscs qui m'a été donné  de goûter  n'avait pas son pareil.

Celui de Bayssac est particulièrement soigné, les murets, bien exposés dans un creux de falaises sont parfaitement conservés, pas une seule pierre n'a été déplacée! II  forme une sorte d'amphithéâtre au dessus du bassin qui fournissait aux abeilles l'eau indispensable.

On remarque les buis très anciens qui accompagnent souvent les ruche. Les buis fleurissent très tôt et fournissent une nourriture précieuse aux abeilles qui se seraient risquées dehors un peu tôt dans la saison.

Le miel de châtaignier est très recherché, il a un goût qui peut paraître un peu fort mais qui le rend incomparable pour ceux qui y sont habitué.

 

Châtaignier"rhinocéros" en cévennes 

Une souche de châtaignier caractéristique remarquable est juste en dessous du rucher, avec ses branches en angle droit  telles des branches de chandelier, elles évoquent irrésistiblement une tête de rhinocéros. 

La Clède, le séchoir à châtaignes des Cévennes


La Cleda, le séchoir à châtaignes est un des  éléments caractéristiques des mas cévenols.

Depuis le XVIème siècle, ils sont  séparés des  mas afin d'éviter les incendies. Celui de Bayssac est déjà attesté dans le Compois de 1740. Le plus  souvent construite  sur une dénivellation pour éviter d'avoir à monter des escaliers avec les lourds sacs chargés de châtaignes, la Clède est formée d'un rez-de-chaussée dans Lequel on fait un feu qui sèche les châtaignes étalées sur un plancher à claire-voie à l'étage (d'où de ce nom Clède). Un feu continu mais sans flamme est nécessaire pendant plusieurs semaines (cette durée dépend des conditions extérieures et de la quantité d'eau contenue dans les châtaignes).

clede_visitechat  

Les belles ruines de la « Clède », le bâtiment dans lequel étaient séchées les châtaignes   donnent sur une sorte de terrasse qui domine la vallée.

Deux autres ruines sont à découvrir, la  "diligence", lieu dans lequel on laissait les charrettes qui ne pouvaient accéder au mas et la «Rousselle» de l'autre côté de la rivière. Leur réhabilitation est en projet.

Il faut imaginer à l'automne toutes ces clèdes disséminées dans la vallées avec leur toit fumant...

Souvent elles étaient construites au coeur même des châtaigneraies car les châtaignes sèches sont moins lourdes et encombrantes à  transporter.


Cléde en Cévennes

 

La châtaigneraie  greffée en Cévennes

 cépe sous châtaignier en Cévennes

 

La châtaigneraie qui fait face au mas a été remise en état par greffage.

 

Greffer donne l'impression d'être un peu être magicien: on peut réunir deux arbres différents, choisir les fruits de ses arbres mais il n'y a en réalité  rien de magique dans tout cela ... C'est une  technique ancienne qui s'apprend et oriente la nature sans la brusquer.

Les sous-bois, des châtaigneraies à fruits sont des milieux remarquables par la richesse de leur  biodiversité. Notamment on peut y ramasser des cèpes qui apprécient les racines de vieux châtaigniers qui leur donnent un parfum unique ...

 

Documentation sur la châtaigne et le châtaignier en  Cévennes

Nous vous invitons à nous suivre dans ce monde insoupçonné de la châtaigne en Cévennes au travers de quelques pages de documentation. Elles sont le fruit de nos lectures et de nos expériences de la châtaigneraie.Elles son régulièrement complétées  et remises à jour.

Nos sources:

  • Châtaignes des Cévennes- Éditions Gévaudan-Cévennes
  • Les trésors du Châtaignier -- Antoinette et Robert Sauvezon - Editions Les Presses du Languedoc
  • Il était une fois la châtaigne- Philippe Lemaire-Editions Xavier Lejeune
  • La Châtaigneraie fruitière du Sud Est du Massif Centrale- Guide pratique
  • Le Châtaignier- Robert Boudu - Edition Actes Sud
  • Votre Châtaigneraie-- Les Cahiers pratiques du Parc National des Cévennes
  • Le Pain de bois -- Ariane Bruneton-Governatori - Editions Lacour
  • Le Châtaignier- Jean-Baptiste Lavielle 1906
 Châtignier en Cévennes

 

Nous remercions Béatrice Ladrange, une grande spécialiste de la châtaigneraie, dont les stages de formation,  les conseils avisés et les encouragements  nous ont guidés  tout au long de cette restauration.

Associations qui s'occupent de la châtaigne et des châtaigniers en Cévennes:

Nous sommes membres du Conseil d'Administration de:

L'association des Châtaignes et marrons des Cévennes et du Haut Languedoc.

Elle travaille à la mise en place d'une AOC et assurer la promotion de la marque «châtaigne des Cévennes»

 Châtaignes des Cévennes

  • L'association Les Chemins de la Châtaigne

 

 

Châtaignes des Cévennes

 

Documentation:

Pages de ce site pour mieux comprendre cette civilisation du châtaignier cévenol: