Châtaignes et marrons en Cévennes

chataignier-bouscas cevennes

 Les châtaigniers non greffés, appelés "bouscas ", bâtards, donnent des fruits de variétés indéterminées. Il faut noter la grande richesse du patrimoine génétique des châtaigniers. Chaque châtaigne qui germe donne naissance à sa propre variété. Il a fallu beaucoup de patience et d'observation  aux cévenols pour repérer et choisir les arbres à reproduire.

 

Les différentes variétés de châtaigniers donnent des  des fruits différents mais aussi des feuilles et des formes d'arbres différentes.Par exemple, on remarque au coin de la maison, la forme en boule de la ramure du Marron Dauphine.

La variété hybride Bouche de l'Bétizac a tendance à produire des rameaux en forme de palme. Elle nécessite plus de travail pour la conduire et obtenir un châtaignier avec une forme ouverte et épanouie.


Les Châtaigniers marigoules, nombreux à Bayssac  flamboient particulièrement!

 

Marigoule-chataigniers-hybrides-cevennes 

 

variétéschataignes-cevennes-une

Il existe près de 130 variétés de châtaignes traditionnelles en Cévennes. Ce recensement est difficile car certaines variétés étaient très localisées, d'autres portaient des noms  différents noms pour la même variété,d'autres encore ne sont  plus connues que par leur nom.


Certaines châtaignes encore présentes ne sont pas identifiées .Trente et une variétés de châtaignes ont été sélectionnées pour faire partie de la démarche de l'obtention d'une AOC «châtaignes des Cévennes et du Haut Languedoc" (le sigle est exacte AOP selon les normes européennes).

 

 

Les critères de sélection des variétés anciennes en Cévennes

Ils étaient bien plus diversifiés que les nôtres.

Adaptation de l'arbre à une station Particulière:

Altitude: exemple par la châtaigne "embournière" pousse et mûrit jusqu'à 900m d'altitude en Lozère

Exposition (adret, ubac)

Fond de vallée ...

Quantité de fruits: on pouvait cultiver de petites châtaignes peu  goûteuses pour la grande quantité de Leur production quand il y avait de nombreuses  bouches à  nourrir ou pour les animaux.

Grosseur des fruits: Ce critère jadis un peu secondaire est notre critère essentiel aujourd'hui.. Les fruits les plus gros étaient souvent vendus et constituaient une source de revenus appréciables.

chataigniers-fleurs-cevennes-varietes

 

 

Goût: critère un peu oublié avec notre habitude de "choisir avec les yeux" ... IL a fait la renommée de châtaignes comme la pellegrine, la plus connue et la plus répandue des châtaignes en Cévennes.

L'adaptation à un usage particulier:

Meilleure châtaignes pour griller fraîches (dauphines, pellegrines),

pour sécher (ravayrèse), pour les animaux ...

Etalement dans la saison: c'est encore un critère important pour les  producteurs actuels. De la Figarette précoce à  la tardive la Bouche Rouge. Cet étalement permettait de récolter et de sécher de la fin septembre au début décembre.

La résistance aux vers et au pourrissement: les anciennes variétés sont moins atteintes que les variétés hybrides.

 Autres usages: qualité du bois, qualité des rejets pour la vannerie,  pour la fabrication des tonneau, des piquets de vigne ... Ces diverses utilisations  pouvaient être améliorées par le choix de variétés plus adaptées.


 

 bogues-chataignes-cevennes-groupe-2

La châtaigneraie est un bon exemple de l'appauvrissement que représente l'agriculture productiviste actuelle soucieuse avant tout du  calibre Pour être rentable,elle  privilégie les critères du marché.  Cela qui peut se comprendre car les producteurs doivent vivre mais il faut aussi essayer de faire évoluer les goûts, apprendre à privilégier les qualités gustatives, la curiosité pour les produits de terroir. C'est dans ce sens que travaille le milieu associatif et que, à sa, une petite échelle, le Domaine de Bayssac essaie de promouvoir la découverte de ce patrimoine et d'une cuisine du terroir savoureuse.



Examen des châtaignes et de leur différentes parties

L'identification des variétés de châtaignes à partir de l'examen du fruit est souvent difficile. Précisons les éléments dont l'observation peut aider à différencier les variétés de châtaignes.

varietes-chataignes-marrons-cevennes-bayssac

Les parties du fruit

La torche

Juste en dessous, la pilosité (abondante pour la Pellegrine par exemple)

La forme générale

L'ombilic ou hyle (très grand et rectangulaire chez les Marigoules ou M15)

Le tan ou seconde peau

Les stries du fruit épluché liées à la pénétration du tan

La  couleur de la première peau ou péricarpe

La grosseur

L'enveloppe piquante: la bogue ou Pelous en Cévennes

Le nombre de châtaignes par bogue

La date de la chute au sol

chataignes-fleurs-printemps-cevennes

 

chat neige

La forme et la taille de l'arbre, la couleur des feuilles  sont différentes selon la variété  La neige souligne bien la forme "en boule" de châtaignier "marron Dauphine" qui se trouve à l'angle sud est du mas.

On peut noter  que les variétés hybrides ont des feuilles plus petites que les châtaigniers traditionnelle sativa.

 

Châtaignes et marrons, une distinction complexe et intéressante

Il existe depuis 1954  une définition précise de cette distinction afin que les consommateurs puissent diposer d'un critère chiffré  de distinction entre  les appellations de châtaigne et de marron:

Un châtaignier donne des marrons si moins de 12% de fruits sont cloisonnés . C'est à dire que la seconde peau, le tan ne crée pas de compartiment fermé.. L'immense majorité des fruits que nous consommons sont donc des marrons. Voici un contre-exemple la variété traditionnelles des Cévennes appelées La Gène-Longue (dans la région de Sumène et du Vigan notamment) est une châtaigne  donc parfois cloisonnée.

Pourtant lorsqu'on parle de marron, c'est plutôt à la grosseur du fruit que l'on pense, en effet, plusieurs éléments se sont entremêlés dans l'histoire de  cette distinction traditionnelle.


chataigne-bogue-cevennes


Le mot "châtaigne" est le plus ancien, "marron" n'apparaîtrait qu'au XVIème siècle. Cette distinction recouvre deux usages du même fruit. La châtaigne est le fruit que sur l'on  consommait comme aliment quotidien, le marron est l'élément le plus précieux de la récolte, celui que l'on vend.  Cette distinction se retrouve dans les noms de recette: les bourgeois mangent de la confiture de marrons, de la dinde aux marrons, tandis que les paysans font griller des châtaignes et mangent la soupe ou la farine de châtaignes.


chataigniers-hybrides-cevennes-bayssac


Bayssac-bogues-cevennes-chataignes

On retrouve cette  distinction traditionnelle en Cévennes, on se nourrit de châtaignes et en particulier de soupe de châtaignes. De ce fait, on continue à appeler châtaigne, les fruits qui, selon les réglementations officielles font partie des marrons ...


chataignes-marrons-cevennes-bogue-fleur 

Cette distinction a  évolué pendant des siècles. Elle correspondait à des qualités physiques ( décloisonnement, faible productivité et fragilité) qui allaient le plus souvent avec la grosseur du fruit) Le même fruit  était considéré soit comme un aliment de base ou comme une  friandise pour repas de fêtes. Finalement, c'est ce qui était marginal, le produit "de luxe" qui a perduré et l'utilisation des immenses de la châtaigne a disparu avec l'a fin de  la culture vivrière! La filière châtaigne doit aussi  travaille àr développer l' usage de la châtaigne comme aliment de  base alternative intéressante aux céréales. C'est toute une richesse qui se perd alors qu'elle pourrait être un aliment de proximité pour de nombreuses régions de France.


La démarche AOC

Depuis plusieurs années une association de producteurs entrepris une démarche de demande d'Appellation d'Origine Contrôlée (Appellation d'Origine Protégée ou selon le sigle européen). Cette qualification concerne 31 variétés de châtaignes traditionnelles des Cévennes parmi les quelles la Dauphine, le Marron d'Olargues, Sardonne, Pellegrine, Figarette, Aguyane. Les producteurs qui s'engagent dans cette démarche respectent un cahier des charges précis (variété mais aussi qualité, traçabilité, qualité sanitaire ...) .

L'Ardèche bénéficie déjà d'une AOC et la démarche cévenole est en bonne voie.

Renseignements sur le site de L'Association des Châtaignes et marrons des Cévennes et du Haut Languedoc.

bogue-chataigne-cevennes-verte


Variétés de châtaignes traditionnelles les plus répandues actuellement en Cévennes

 

 Belle Epine


-Bon pollinisateur

- Vigueur forte

- Mise à fruit lente

-Productivité assez forte

- Très sensible Endothia

-Peu sensible au gel de printemps

- Peu sensible à la rouille

- Sensible au carpocapse

-Très sensible aux pourritures surtout la noire

- Récolte pleine saison à partir 15 octobre

- Groupée

châtaignes cévennes Belle-Epine

 

 - Calibre gros à moyen

 

-Cloisonnement moins de 5%

 

  - Fruit brun foncé s'épluche bien 



Bouche-Rouge

 

- Vigueur forte

- Mise à fruit lente

- Productivité moyenne

- Assez sensible Endothia

- Peu sensible gel de printemps

-Très sensible à la rouille

- Tardive :20-25 octobre 

- Étalée

 

 

- Originaire de l'Ardèche

-Productive jusqu'à 500m

- Ne pas convient pas au fond de vallée


 

 

- 2 à 3 fruits par bogues

- Forme Elliptique

-Fruit brun rouge brillant gros à moyen

- Enveloppe moyenne épaisseur

- Bonne qualité gustative

- S'épluche très bien

- Bonne tenue


 


Comballe

 

 


.

- Vigueur moyenne

- Mise à fruit lente

-Productivité forte à très forte

- Sensible Endothia

- Peu sensible gel de printemps

- Sensible à la rouille

- Sensible aux pourritures particulièrement  la noire

- Récolte pleine saison

 à partir 15 octobre

 

 

-plus de 500m

 

 

-2 à 3 fruits par Bogue

- châtain-rouge avec des stries noires légèrement côtelées


- Forme Elliptique

- enveloppe moyenne épaisseur


 


 

Dauphine 


 

 


.

-Vigueur de l'arbre  moyenne

- Mise à fruit lente

- Productivité moyenne

- Très sensible Endothia

- Bien adaptée aux zones d'altitude

- Assez sensible à la rouille

 

- Récolte pleine saison à partir 15 octobre,

- Groupée


 

 marron-dauphine-chataignes-cevennes

 

- 300 à 500m dans la Lozère, le Gard dans de bons terrains

- Cévennes de Lozère: Vallée du Galeizon, Saint Germain de Calberte,

Gard Haut: Mandagout, Lasalle, Cendras


 

 

-  Beau calibre

- Fruit moyen à gros

-Cloisonnement moins de 12%

- Fruit marron clair strié assez brillant


-Réputé pour sa bonne qualité gustative

- S'épluche très bien

- Assez cassant

-  Fruit de bouche

- Conserverie




 

Figarette 
 

- Bonne productivité

   - Précoce      

       - Groupée
 châtaignes Figarette en Cévennes

 

- Gard et Lozère

 

 -Fruit petit calibre

- Fruit sucré   

- Grillée

Très adaptée au séchage

- Farine de très bon goût

 


 

Pellegrine
 
 

-Vigueur moyenne

- Mise à fruit lente

-Productivité forte

 

- Sensible Endothia

- Peu sensible gel de printemps

- Assez sensible à la rouille

- Assez sensible aux pourritures
 

  

- Récolte pleine saison à partir du 10 octobre

 

- Groupée

 Châtaignes Pellegrine en Cévennes

 

- Gard et lozère

 

 

- Petite à moyenne

- Fruit brun

- Forme triangulaire elliptique

- Forte pilosité

- Peu cloisonnée


- S'épluche facilement

- Excellente grillée ou séchée


 


  Sardonne  

 

  - Demi-précoce

à partir du 5 octobre


 

- Surtout dans le pays de Borne

 à l'est de la Lozère

et ouest de l'Ardèche

- Pas au dessus de 500m


 

 

- Noire striée

- Légèrement côtelée

- Elliptique courte à longue

- Ressemble beaucoup au Marron Dauphine



 


Marron

d'Olargues  

 


 

-Vigueur moyenne

- Mise à fruit lente

-Productivité moyenne

 

- Sensible Endothia

-Peu sensible au  gel de printemps

- Sensible à la rouille

-Sensible au carpocapse

-Sensible aux pourritures particulièrement  la noire

 

- Récolte pleine saison à partir 10 octobre

- Groupée



 

- Dans l'Héraut 

- Inférieur à 500m

-En situation bien exposée


 

 

-Fruit  assez brillant 

-  Beau calibre

- Fruit moyen à gros

- Cloisonnement moins de 12%

 

- Réputé pour sa bonne qualité gustative

 

- S'épluche très bien

 

- Bonne tenue




 

Variétés hybrides sativa / crenata en Cévennes

Marigoule

ou M15  

-Vigueur très forte

- Mise à fruit moyenne

5 à 8 ans

-Productivité moyenne

irrégulière

 

- Demi-précoce 10 jours après Bétizac

 

- Assez étalée

 

Marrons hybrides Marigoule en Cévennes

Gros marrons

- Confiserie, marrons glacés

- Conserverie, reste dur après cuisson

Bouches de

Bétizac 

-Vigueur forte

- Mise à fruit assez rapide

4 ans

-Productivité assez forte

avec parfois des problèmes

 de mortalité de fleurs

ou fruits pas remplis

 

- Peu sensible Endothia

- Sensible gel de printemps

inf 450m d'altitude

-Résistant à la rouille

-Sensible au carpocapse

-Sensible aux pourritures

 

- Précoce à partir du 10 septembre

- Très étalée 

 
marrons hybrides   Cévennes 
 

 

- Fruit gros

- Brillant marron foncés un peu rouge

 

 Précoce Migoule

-Vigueur faible

- Mise à fruit rapide

3 ans

-Productivité trop forte!  

 

- Sensible au gel de printemps

 

-Précoce

- Groupée 

 

- Large adaptation

- Hybride (châtaigne)

- Fruit gros 

 

 Bournette

 

- Sensible au froid printanier 

- Résistante à la rouille

 

-Demi-précoce 

1  semaine après Bétizac

- Groupée

 

-Vigueur moyenne à forte

- Mise à fruit rapide

3 ans

-Productivité trop forte! 

avec des problèmes de fécondation de fleurs certaines années 

   

 Marsol

- Adaptation moyenne

 

- Sensible au froid printanier 

- Résistante à la rouille

 

- Demi précoce

- Groupée 

    - Fruit gros à très gros   

Maridonne 

-Très peu de fruits en Cévennes Gard

 

  -15/10 au 20/10 

Précoce Soulage 

  - Fruit petit à moyen 

- Très précoce

-Calibre hétérogène 

 

 

Autres variétés traditionnelles des Cévennes

    • Châtaigne L'Affachade
    • Châtaigne La Bau
    • Châtaigne L'Aguyane
    •  Châtaigne la Baumelenque ou  La Baumelle
    • Châtaigne La Bon Arbre
    • Châtaignela Barbue: Notamment autour du Pompidou: Tombe en saison
    • Châtaigne  La Coutinelle
    • Châtaigne La Clapisse
    • Châtaigne L'Embournière: mûrit Jusqu'à 900m en Lozère, le calibre petit, difficile à éplucher
    • Châtaigne L'Espineclare
    • Châtaigne La Fourcade
    • Châtaigne La Gasquaise
    • Châtaigne La Gène ou Gènelongue châtaigne du côté du Viganais et de Sumène, se conserve bien, 15 à fin octobre, très bonne grillée mais aussi séchée ou pour farine
    •  Châtaigne La Pétarelle
     
    • ChâtaigneLa Peyrejonte
    • ChâtaigneLa Pourette
    • Châtaigne La Ravaïrèse: Petite, sucrée, bien pour sécher présente à Bayssac
    •  Châtaigne La Rousselle
      • Châtaigne La Peyroulette
    •  Châtaigne La Soulage...

                                                 Retour haut de page